Les entretiens


Inédit / Conversation entre Hélène Agofroy et La collection d'Ana D.
A Paris, le 13 mai 2014
Propos recueillis par Corinne Domer

Corinne Domer : Le film Arrangements suit les transformations d’une petite maison construite dans les années 1930 dans un village champenois et qui existe toujours aujourd’hui. Cette maison, tu la connais puisqu’elle a fait partie de ton enfance. Pour évoquer son histoire, tu commences par garder ses mesures extérieures, son périmètre et sa surface au sol de 27 . Murs latéraux avec des ouvertures et surface au sol : comment considères-tu cette forme minimale à ciel ouvert ?
Lire la suite

II

Entretien avec Didier Béquillard / Giovanni Battista Cocco

Un paysage d'eau.
Un regard vidéographique sur le port d'Hambourg.


Propos recueillis par Giovanni Battista Cocco paru initialement dans Paesaggi d'Acqua e Flussi Audiovisivi, Gangemi Editore, Roma, 2010.  

Giovanni Battista Cocco : De quelle manière la vidéo entre t-elle dans ta pratique d'artiste urbain?
Lire la suite

II


Inédit / Entretien avec Laura Revue n° 17, Tours, avril 2014
La Revue Laura n°17 avec Stéphane Lecomte, Jacques audiard, Jérôme Diacre, Isabelle Ferreira, Julie Crenn, La collection d'Ana D., Agnès Varda, Simon Lemoine, Rohan Graeffly, Mathieu Dufois, Marie Reinert, Laurence Kimmel, Berrurier Noir, Laurent Talin d'Ey…

 
Images en mouvement et architecture
La collection d’Ana D. / Entretien à quatre voix
 
Jérôme Diacre : Qu’est-ce qui a présidé à la création de cette Collection d’Ana D., avec qui et avec quels objectifs ?
 
Corinne Domer : C’est peut-être en premier lieu la nécessité de partager avec d’autres personnes une expérience qui souhaite s’inscrire dans la durée. En réfléchissant à un questionnement de départ, celui de pouvoir croiser la question de l’architecture et l’image en mouvement, il était essentiel de le penser en terme d’expérimentation et de processus. Dès cette première fondation, il fallait croiser des points de vue différents. J’ai alors contacté des amis artistes pour que le projet puisse être confronté, mais aussi pour croiser des regards sur les vidéos que nous recevons et choisissons.

Pour lire la suite : groupelaura.fr.

II

Inédit / Entretien avec Gilles Balmet / La collection d'Ana D.
à propos de Laser game, 2008, une œuvre de Gilles Balmet choisie en 2012.

Cet entretien a été réalisé par mail en janvier 2013.
Nous avons choisi de garder le caractère spontané des questions et des réponses.

Marie-Jeanne Hoffner :
J'ai l'habitude de voir tes dessins, tes encres de paysages... Peux-tu situer l'utilisation et la place de la vidéo dans ta pratique d'artiste ? Je pose cette question car je découvre cet aspect de ton travail, qui bien sûr me surprend.
Lire la suite

II


Inédit / Entretien avec Skander Zouaoui / La collection d'Ana D.
à propos de Constructions (2011), une vidéo choisie par La collection d’Ana D. en 2012.
Cet entretien a été réalisé par mails (janvier/mars 2013).

Alain Doret :
- Dans ton travail, tu utilises différentes matières et divers matériaux pour développer tes projets. Peux-tu m’expliquer ce qui t’a incité à utiliser du liquide vaisselle pour réaliser ta vidéo « Constructions » ?

Skander Zouaoui :
- C'est en m’intéressant aux bulles de savon, à la fois pour leurs dimensions poétiques, mais aussi pour leurs propriétés physiques, que j'en suis venu à souffler et à étudier des bulles de savon dans mon atelier. C'est une matière fascinante qui déroute par sa magie et son apparente simplicité. Cette vidéo prolonge d'une manière plus narrative les études et observations que j'ai pu faire, je m’intéresse ici plus particulièrement au développement et aux comportements de plusieurs bulles dans un contexte donné.
Lire la suite

II

Entretien avec Raphaël Grisey / Gilles Grand

à propos de Minhocão (2011) de Raphaël Grisey.
Propos recueillis par Gilles Grand paru initialement dans le journal du FID en 2011.

Gilles Grand : Pourquoi avoir choisi Affonso Reidy et le Pedregulho ?

Raphaël Grisey : Lorsque que j´ai aperçu en voiture depuis l'avenue Brasil en 2007 la courbe du bâtiment principal du Pedregulho entouré par les favelas sans connaître son histoire, j ´ai été tout de suite intrigué. Qui était arrivé en premier ? Le bâtiment ou les favelas ? J'ai eu l ´opportunité de me rendre sur place puis d ´y séjourner. La complexité de l ´histoire du site, une utopie architecturale vite vouée à la décrépitude à cause de l ´abandon de l’État, sa beauté et l'envie de passer du temps ailleurs que dans la zona sul, où se regroupent les quartiers aisés de la ville ont fait le reste (faire un film c'est aussi toujours pour moi passer du temps quelque part). Le Pedregulho est un monument du modernisme architectural brésilien, il a été conçu initialement pour loger des fonctionnaires des couches populaires. 
Lire la suite