Le projet


La collection d’Ana D. est une association intermédiaire entre les artistes, les diffuseurs et les publics.

Elle s’appuie sur une collection de vidéos basée sur un programme esthétique qui interroge la place de l’architecture dans les productions artistiques contemporaines.Elle se veut ouverte à toutes les dimensions de ce que l’art découvre et/ou recouvre de l’architecture. Sujet ou moyen privilégiés, la dimension architecturale impacte la forme visuelle et/ou sonore, la possible narration, le regard et les émotions : dans sa relation au corps, à l’habitat, à la mémoire, à la géographie, à l’espace mental. 
L’œuvre, objet d’expérimentation et de poétique, permet d’envisager cette question de l’architecture sous des angles ouverts, inattendus, esthétiques, prospectifs, critiques.

Comment les artistes incarnent cette dimension, avec quelles images, quelles postures, quels gestes ? Il est visé de dépasser le stade de savoirs construits dans les champs spécialisés de l’urbain et de l’architecture pour les penser plus librement à partir de l’art. Le questionnement porte aussi bien sur l’urbain et sur l’architecture que sur un ensemble de phénomènes singuliers propres à la situation actuelle de l’homme dans et face à son environnement. 

La collection est aussi une plateforme dans laquelle tous les artistes sont partie prenante du projet de La collection d'Ana D. Elle repose sur l’envie temporaire ou non, qu’ont les artistes de donner à leur travail une dimension réflexive et sciemment exploratoire, le mettre en rapport avec d’autres propositions autour d’un même champ d’intérêt. Dans ce sens, la collection d’Ana D. intègre dans sa propre construction et de manière décisive le caractère vivant et éphémère de l’expérience. Toutes les vidéos sont et restent propriété de l’artiste qui met à disposition son travail pour un temps déterminé. Tous les deux ans, un renouvellement de contrat est proposé sous forme d’avenant. La personnalité et la démarche de chaque artiste sont respectées et son accord préalable est demandé en cas de diffusion. Aucun pourcentage n’est perçu par l’association sur les budgets alloués par les diffuseurs.

C'est aussi une fabrique curatoriale et de médiation culturelle où s'expérimentent différentes formes de programmation, des rencontres avec des espaces parfois singuliers, des échanges avec des publics diversifiés. La visée de ce projet est de croiser des paroles multiples et singulières, celle de l’artiste en premier lieu mais aussi celle du critique, de l’enseignant, de l’architecte, du philosophe, de l’écrivain, de l’amateur d’art, du paysagiste.
C'est, grâce à la présence et aux prêts des artistes, à ces diffusions, ces rencontres, une collection singulière et un lieu d’échanges portés par une initiative indépendante.

Pour se réaliser :
  • Un appel à films est diffusé une fois par an en fin d’année.
  • L’anniversaire d’Ana D. est une rencontre annuelle en présence des artistes de la collection et des membres de l’association. Sont programmées les vidéos choisies pendant l’année et autres films suivant les propositions.
  • La collection ne possède pas de lieu fixe de monstration et peut être valorisée en région, en France comme à l’étranger.Toutes les formes peuvent être exploitées : diffusions, workshop, séminaire, conférence, prêt de vidéos,...
  • Des invitations pour l’écriture de textes et d’entretiens sont lancées sous forme de carte blanche. 
  • Un blog restitue les données et avancées du projet : films et extraits, artistes et liens internet, diffusions, textes et entretiens, appels à films, etc.

L’association a été fondée en 2012 par Corinne Domer, historienne de l’art et accompagnée par les plasticiens Fabrice Cotinat, Alain Doret et Marie-Jeanne Hoffner jusqu’en 2015. Depuis 2016, l’équipe est constituée de Corinne Domer, Marie-Jeanne Hoffner et Antoine Perriol. Elle souhaite réunir une équipe où peuvent participer des artistes, historiens d’art, critiques d’art, architectes, graphistes et toutes les personnes solidaires du projet afin d’opérer une sélection annuelle des vidéos, chercher des auteurs et des diffuseurs, organiser des événements artistiques dans des lieux diversifiés.

Cette association est née d’un désir d’échanges et d’une valorisation de la convivialité des démarches artistiques. Elle est un instrument de collaborations et de rencontres avec d’autres personnes et structures qui partagent des affinités avec le projet de La collection d’Ana D.